Liens Relax Cours Gestes Souffles Postures Images Accueil

Ganesha


(Ganapati)

Créateur de l'alphabet, patron des lettres, scribe de Vyâsa, il utilisa l'une de ses défenses coupée comme un stylet, pour consigner par écrit l'immense épopée du Mahâbhârata. Protecteur de la litérature et de la poésie, c'est lui qu'on invoque pour inaugurer tout accomplissement dans ce domaine plus qu'en tous les autres.

Fils de l'énergie divine (Pârvati), il subit une épreuve initiatique, mort et renaissance, par l'intervention du dieu suprême Shiva. Celui-ci le décapita, puis posa sur ses épaules une nouvelle tête, celle d'un éléphant, lui conférant ainsi tous les pouvoirs de cet animal royal et majestueux, et l'institua "Chef de ses troupes de Ganas", ces gnomes, ces lutins, ces nains malicieux que l'on retrouve comme petits génies, elfes, sylphes, faunes et farfadets dans les autres mythologie indo-européennes.

Ganesh est lié aux hommes, il joue le rôle auprès d'eux de messager céleste, il est le maître des obstacles qui empêche ou favorise l’individu sur la voie de la réintégration. Et dans l’individu, cette réintégration s’effectue, dans l’échelle du monde relatif, du bas vers le haut. Ce parcours va des éléments les plus objectifs vers les éléments les plus subjectifs, autrement dit l’adepte doit partir du corps, avec sa perception de l’extériorité et son sentiment d’intériorité, pour aller vers une unification de ces deux mêmes sensations. Ce parcours est réellement vu comme une remontée en sens contraire de la création, afin d’intégrer toutes les différenciations propres à l’individualité relative, dans un principe unificateur absolu.

Ses deux Shakti sont Buddhi (l’intellect) et Siddhi (les pouvoirs). L’intelligence est ce qui, le plus souvent, sert l’homme dans sa décision du retour vers la réintégration, mais seuls, plus en avant, les pouvoirs lui permettront de la réaliser, encore s’il sait résister aux pouvoirs sur la matière et les personnes (Riddhi).

Enfin sans être exhaustif nous donnons quelques uns des ses attributs :

Son véhicule est le rat Mûshaka,
Son ventre empli de vide contient tous les mondes,
Ses grandes oreilles n'entendent que les bonnes paroles, et rejettent les mauvaises,
Ses quatre bras représentent les quatre Védas,
Son unique défense est le symbole de l'unicité et de la transcendance,
La hache - parashu - arme classique de Shiva, détruit désir et attachement, et donc supprime agitation et chagrin,
le nœud coulant - pasha - qui sert à capturer l'erreur,
l' aiguillon à éléphant - ankusha - symbole de sa maîtrise sur le monde,
La mâlâ, une guirlande ou un chapelet comportant 50 éléments, les 50 lettres de l'alphabet sanskrit,
Sa trompe est considéré comme un bras ce qui en fait la seule divinité à en avoir un nombre impair,
Son symbole est la Svastika, la croix gammée, ornée de quatres points à chaque angle.
Le gâteau - modaka- ou le bol de friandises - modaka-patra - la douceur qui récompense le chercheur de vérité.


Il se trouve dans le premier chakra, (Mulà Dhara) à la base de la colonne vertébrale, il est le Maître de la Kundalini, et des canaux subtils.