Liens Relax Cours Gestes Souffles Postures Images Accueil

Drishti
(Les techniques Oculaires)

Le Yoga possède de multiples techniques oculaires nommées plus particulièrement Drishtis.

Ces techniques sont un entrainement précieux car elles ont des répercussions bénéfiques sur le plan de la santé, mais aussi de la vision et de la concentration.

Il n'est pas rare de constater chez les personnes qui les pratiquent régulièrement, un arrêt dans le processus de dégradation visuel ou même un recul de ce processus leurs permettant de récupérer des dixièmes qui semblaient à jamais perdus.

Comme d'habitude dans les pratiques de Yoga, seul un travail d'une extrême régularité porte ses fruits.

Dakshina : consiste à porter les yeux complétement à droite en prenant soin de réellement voir à l'extrême possible sur une ligne droite horizontale passant au niveau des yeux.

Vama : consiste à porter les yeux complétement à gauche en prenant soin de réellement voir à l'extrême possible sur une ligne droite horizontale passant au niveau des yeux.

Madhya : consiste à fixer un point dans l'espace devant soi, sur la ligne d'horizon, les paupières tombant.

Bhrumadhya : consiste à loucher en fixant un point entre les yeux.

Nasagra : consiste à loucher en fixant le bout du nez.

Shambavi : consiste à loucher en fixant le plus haut possible.

Se mettre en position assise classique, la colonne bien droite, la tête restant complètement immobile. La respiration doit être lente et faire participer le ventre. On peut utiliser le Mantra So à l'inspir et Ham à l'expir.

Chaque exercice doit être fait au moins une minute, et peut être répété 2 ou trois fois. Alterner les fixations.

(Planche et article de la revue IPY hiver 93, dirigée par Christian Tikhomiroff)

 

Un exemple : La concentration sur la bougie
(Tratakam Drishti)

Il faut installer une bougie sur un support, de telle sorte que la bougie se trouve au niveau des yeux, alors même que l'on se trouve en posture assise, confortablement installé(e).

Il faut se mettre assez près de la bougie, environ à 30 cm pas plus, le souffle doit être court et subtil de manière à ce qu'il ne perturbe pas la verticalité de la flamme.

Ensuite il faut loucher de manière à dédoubler la vision de la bougie et voir réellement comme deux flammes distantes l'une de l'autre. Il faut s'y essayer jusqu'à ce que la vision soit stable et les deux flammes bien distinctes.

A ce moment là, tout en gardant la stabilité du dédoublement, il faut fixer la flamme de gauche, en essayant de se concentrer dans sa partie la plus lumineuse. S'exercer au moins deux minutes. Puis répétez cet exercice avec cette fois-ci la concentration sur la flamme de droite,

Porter ensuite, la concentration sur l'espace entre les deux bougies, voir par rémanence une troisième flamme seule brillant au milieu, dans l'espace resté libre, rester comme captivé(e) par cette illusion, en ressentir le gôut et le toucher, dans le silence et l'immobilité.

Ensuite fermer les yeux, en voyant la rémanence de la flamme dans la vision intérieure, jusqu'à ce qu'elle s'estompe.

Pour finir, faire aller et venir le souffle dans la colonne, prendre une bonne inspiration et tenir à poumons pleins. A ce moment là il faut ouvrir les yeux, tendre les bras devant soi, et frotter énergiquement les paumes de mains l'une contre l'autre, de manière à produire un échauffement. Quand la chaleur provoquée par le frottement est à son comble, arrêter en expirant, et porter les paumes de mains délicatement sur chaque yeux, les paupières closes. Laisser aller le souffle, et ressentir l'énergie au niveau des yeux dans la chaleur, la vibration et le repos.

Enfin, s'allonger à plat dos, les paumes de mains le long du corps, tournées vers le haut, fermer les yeux, laisser aller le souffle et observer quelques instants dans l'immobilité et le silence.