Liens Relax Cours Gestes Souffles Postures Images Accueil

Mayûrâsana
(Le Paon)

Cette posture est parmi les plus exigentes, il convient de s'y exercer avec fougue et patience. De prime abord, elle peut sembler inacessible, mais en persévérant, il est possible de trouver quelques petits détails qui permettent subitement de passer la difficulté. La posture peut alors être tenue correctement ne serait-ce que pendant quelques instants. A vos tapis donc ! Fortement déconseillée pour les femmes ennceintes.

Présentation :

Pour commencer, il faut partir assis sur les genoux, se pencher vers l'avant et aller chercher avec les coudes joints un point d'appui autour du nombril. Cet appui s'avèrant primordial, il convient de s'assurer d'une bonne prise. Les coudes ne doivent pas glisser sur les vêtements ou autres désagréments de ce genre, pour ce faire il ne faut pas hésiter à se mettre torse nu, ou à trouver des vêtements plus fins qui ne gènent pas l'appui des coudes sur le ventre :

Ensuite, l'on passe en appui sur la tête, tout en gardant fermement l'appui des mains au sol et des coudes sur le ventre qui ne doivent pas bouger d'un centimètre. Puis, il faut allonger les jambes derrière soi, en prenant appui sur les orteils et sur la tête seulement :

Enfin il est possible de chercher à relever la tête puis les pieds, pour trouver l'équilibre recherhé. Il appartient à chacun de trouver son meilleur centre de gravité, les avant bras s'inclinant plus ou moins en arrière :

Quant on a la maîtrise de la posture on peut cambrer les reins et porter les jambes tendues vers le haut :

Dans un premier temps, il est possible d'accomplir la posture sur une seule rétention à poumons pleins. C'est en effet dans cette phase du souffle, que les capacités neuro-musculaires sont les meilleures et permettent une puissance maximale. Enfin, si l'équilibre tient il faut essayer de faire quelques souffles pour bien faire circuler l'énergie, et prolonger la posture, autant que faire ce peut.


Version padmâsana :

Prendre la posture du lotus avec les jambes (Padmasana) et se mettre en appui sur les genoux, aller chercher de la même manière un appui autour du nombril avec les coudes joints. De la même manière s'aider d'un appui sur la tête avant de prendre la posture. Enfin relever la tête et les jambes liées. Cette version permet un meilleur équilibre dans la mesure ou le centre de gravité est plus facile à trouver.

Astuce :

Dans tous les cas, il faut bien concentrer son effort sur la ceinture abdominale, et plus particulièrement sur la zone autour du nombril. Il faut contracter cette zone au maximum de ses possibilités. Le ventre doit devenir aussi dur qu'une planche de bois, c'est à cette seule condition que la posture s'avère possible et relativement aisée.

Effets :

Cette posture stimule de manière unique et sans égal, le centre du ventre. Elle permet de réveiller très fortement les énergies de ce centre (Manipura). A partir de ce centre, l'énergie et la chaleur vont envahir rapidement tout le corps, des pieds jusqu'à la tête. C'est une grande pratique sans équivalent parmi tous les autres postures ou gestes du yoga. C'est pourquoi il faut absolument s'y essayer encore et encore. Enfin elle stimule si fortement le plexus solaire, qu'elle guérit tous les troubles digestifs en éliminant radicalement tous les problèmes intestinaux. Pratiquer régulièrement elle accroit considérablement le feu digestif, et donne ainsi au yogi une vitalité exceptionnelle ainsi qu'une santé de fer.