Liens Relax Cours Gestes Souffles Postures Images Accueil

Shalabhâsana
(La posture de la Sauterelle)

Présentation :

Cette posture se décline dans une série en trois phases, à savoir deux postures latéralisées et une posture complète. Elle concerne plus particulièrement le centre du ventre (Manipura Chakra). Déconseillée pour les femmes ennceintes.

La demi-sauterelle :

Il faut partir allongé sur le ventre, le menton bien en avant et appuyé sur le sol. Les pieds sont allongés ainsi que les orteils. Les bras peuvent être allongés le long du corps, les mains tournées vers le sol ou bien les bras sont pliés avec les mains qui prennent appui au sol, légèrement en arrière des épaules. Dans cette dernière option, les coudes doivent être tenus à la verticale et près du corps.

Les yeux sont ouverts et fixent un point devant soi à l'horizontale, ou plus facilement un point au sol. Les genoux sont vérouillés et le bassin ainsi que la ceinture abdominale sont bien plaqués au sol. Les yeux restent ouverts tout le temps de la posture et fixent le point sans cillier, il faut pratiquer avec le sourire intérieur, du recul et du détachement.

Puis sur une expir lever par exemple la jambe gauche, le plus haut et le plus tendue possible. La hauteur est fonction de la disponibilité du moment. Il faut surtout que l'angle de la jambe tendue permette de rester stable pendant toute la durée de l'exercice.

Prendre tout de suite un contrôle du souffle. A ce sujet et pour les débutants, il est possible de prendre un compte mental relativement facile soit 3 pour l'inspir, 6 pour la tenue à plein, et 6 pour l'expir. Mais dès que possible il faut revenir à un rythme strict de type Visamavritti soit par exemple 3, 12, 6, ou 4, 16, 8, et essayer de l'allonger pour passer en 5, 20, 10 voir plus ... Il est très important de maintenir tout le temps de la posture Mulà Bandha, la contraction de la base. Elle va constituer le véritable bouchon de l'énergie. Ce geste exercé puissamment, surtout pendant la phase de rétention poumons pleins va permettre de catalyser l'énergie dans le corps subtil et la colonne vertébrale.

Petite astuce, il est possible de se déhancher plus ou moins du côté de la jambe relevée afin de rendre la posture un peu plus facile à tenir dans le temps. Il faut pratiquer au moins 3mn voir 4mn pour obtenir les effets recherchés.

Enfin sur une expir, reposer la jambe, prendre le poing droit dans la paume de la main gauche et mettre le front par dessus. Laisser aller les souffles dans l'observation et le silence.

Puis recommencer sans tarder de l'autre côté en veillant à respecter une durée identique.

La sauterelle complète :

Enfin pour prendre la sauterelle complète, il faut serrer les poings, avec les pouces venant sur les indexs, et faire glisser les poings de part et d'autre du pubis, au niveau de chaque aîne ou un peu au dessus. Si la position des poings fermés est bonne, la posture s'avère confortable sinon c'est qu'il faut encore trouver la bonne position.

Sur une expir, lever les deux jambes et exercer exactement les mêmes concentrations, les mêmes gestes et le même contrôle du souffle. Cette dernière série s'avère plus puissante, il ne faut pas hésiter à donner le meilleur de soi, dans la puissance, la volonté et l'énergie. Il faut pousser au maximum les souffles, les joues doivent chauffer et bientôt tout le corps n'est plus qu'un brûlot ardent. La chaleur doit envhahir la moindre parcelle du corps, des orteils des pieds jusqu'à la racine des cheveux.

Sur une expir, reposer et prendre le même geste de repos avec le poing droit dans la paume de la main gauche et le front par dessus. Fermer les yeux et laisser aller le souffle, dans le silence et l'immobilité.

Enfin il est fortement recommandé, si l'on a pratiqué intensemment les trois phases, de passer doucement sur dos, pour continuer à goûter la rémanence de l'énergie dans le repos et l'immobilité : une grande saveur, indiscutablement ....