Liens Relax Cours Gestes Souffles Postures Images Accueil

Le Silence


(Hatha Yoga signifie l'union du Soleil et de la Lune)

L'arrêt du dialogue intérieur étant la principale visée du Yoga, l'observance d'un silence total s'avère une pratique importante pour tenter d'atteindre l'état sans pensée. Cette pratique est aussi simple que puissante, il suffit de se donner par exemple une journée entière sans énoncer le moindre mot, voir si possible plusieurs jours selon la disponibilité du moment.

En même temps que le respect du silence, il faut rester concentré(e) sur l'intériorité, sur la seule présence. Il est fortement recommandé pendant tout ce temps de pratiquer ses exercices favoris de Yoga ou même encore de vaquer à ses occupations quotidiennes le plus tranquillement du monde. Il se produit alors une concentration de l'énergie en même temps qu'un apaisement du mental.

Avec un peu de chance, l'état de rêve lui-même peut devenir silencieux, manifestant de manière directe et intuitive l'énergie associée à l'état sans pensée. Cette énergie révèle l'état propice, comme étant celui de l'abolition pure et simple du temps. En effet lorsque l'état sans pensée se manifeste profondémment, il fait ressentir que la sensation du temps est associée à l'écoulement des pensées. Pour qu'une pensée puisse voir le jour, elle a besoin d'un début et d'une fin; que les pensées cessent d'opérer et la nature véritable de l'être se révèle comme étant au delà même du temps. Cette Nature apparaît alors comme étant ancestrale, antique, semblable à une présence qui a toujours été là ...

Au delà des exercices posturaux, des souffles et autres disciplines du Yoga, il est une pratique sans pratique, qui est celle justement de l'attention à notre propre conscience et à sa seule présence. Il s'agit de s'efforcer sans effort, pour aller vers une stabilisation de plus en plus profonde en l'état de repos dans la conscience immuable :

Dans le silence intérieur, il faut simplement prendre conscience de la pureté et de la profondeur de notre être, à savoir le Soi. Il s'agit d'une concentration très particulière en ce sens que pratiquant le silence et le repos, l'énergie du Yogi, au lieu d'aller vers l'inertie et l'assoupissement, devient au contraire de plus en plus vibrante, elle se dirige résolument vers des fréquences de plus en plus hautes et élevées. En même temps que l'énergie devient vibrante et pure, elle révèle l'omniscience et la présence immanente de la personne universelle, procurant spontanément l'efficience du coeur et la paix véritable.

Lorsque cette efficience a été repérée et goûtée maintes et maintes fois, et qu'enfin, au bout de cet exercice, la personne en atteigne la compréhension véritable, il est dit, que parvenu à ce stade, le Yogi atteint le pouvoir véritable de s'affranchir de toutes activitées qui demandent un début et une fin. Cet état s'avère être sans aucun support, sans aucune limite, n'ayant d'autre objet véritable que le pur sujet, d'autre finalité qu'un état sans fin ...

Que le Yogi parvienne ainsi à l'état sans pensée, et la masse de l'énergie et des sons le baigne à nouveau, encore et encore en l’essence innée, en le Yoga de la spontanéité (Sahaja Yoga). En cet état d’autonomie parfaite jaillit spontanément la félicité.

En résumé, une pratique à réaliser pour soi, bien mieux que d'en parler ou même de l'évoquer par l'écriture ...